Élections municipales et intercommunales des 15 et 22 mars 2020

Mobilisation pour la préservation d’un terrain de jeu dans le quartier de la Sourderie :

Avant l’été des Ignymontains s’organisent. Ils rédigent une lettre qu’ils envoient au maire pour protester contre le projet d’amputation du “parc des pirates”  pour y installer un parking. La réponse qu’ils reçoivent en retour pendant l’été est d’une agressivité et d’un mépris incroyables, d’autant  qu’elle  est  signée par le maire lui-même,  qui est censé écouter les habitants de sa commune et défendre l’intérêt général. Certains de ces habitants sont membres de AIMES. Nous avons décidé de les soutenir en écrivant cette lettre ouverte.

Lettre ouverte à Monsieur le Maire de Montigny le Bretonneux

Montigny, le 07 octobre 2020

Objet : Préserver le parc des Pirates (projet de parking)

Monsieur le Maire,

Nous avons été informés de votre réponse aux lettres des habitantes et habitants de Montigny au sujet du projet d’aménagement d’un parking qui amputerait l’aire de jeux du bateau des Pirates dénommée aussi usuellement parc des Pirates.
Selon vous, c’est à cause de mensonges et de désinformations que ces citoyennes et citoyens auraient été persuadés de vous faire part des problèmes et de vous suggérer d’autres possibilités ; nous sommes très surpris par l’outrance de votre propos.
Vous affirmez aussi que tous les riverains ont approuvé le projet de construction de ce parking. Or, nous avons rencontré des riverains, qui avaient soulevé la question du stationnement lors de la réunion publique en mai 2016 mais qui sont désormais consternés par la décision de la municipalité.

Il n’y a aucun doute : le projet de parking amputerait l’ « aire de jeux » ou le « parc des Pirates ».

Vous réfutez les arguments qui vous ont été présentés au motif que l’espace public concerné ne serait pas un parc (comme le dénomment usuellement les habitants) mais une aire de jeux. Vous feignez de croire qu’il n’y aurait pas de problème car vous restreignez l’aire de jeux aux jeux installés pour les plus petits. Comment doit-on alors appeler l’ensemble existant ? La clôture et l’affichage actuels montrent bien que cet ensemble (le parc) comprend aussi la partie sur laquelle vous voudriez construire un parking. Par ailleurs, remarquons que cet ensemble est désigné « aire de jeux » par le panneau réglementaire situé à l’entrée par la rue de Bougainville.
Vous écrivez que l’usage des terrains de pétanque est dénaturé, pourtant vous prévoyez de les reconstruire… en détruisant la pelouse dans la partie Est du terrain. Vous omettez de parler de la partie principale, actuellement en herbe, qui serait utilisée selon votre plan pour y parquer des voitures.
Vous affirmez que ce parking serait justifié par le besoin de « contenir le flux des véhicules des adhérents des différentes activités » (sic) mais vous savez sans doute aussi qu’une offre supplémentaire de parkings ne fait qu’encourager l’utilisation de la voiture et contribue donc à renforcer les causes des nuisances (émission CO2, pollution, bruit, accidents).

Décidé sans concertation, ce projet de parking supplémentaire est insensé.

En mai 2016, lorsque le projet du pôle culturel a été présenté publiquement, le « parc des Pirates » ne faisait pas partie du projet. Tous les plans d’ensemble le montrent bien. Voir par exemple le document présenté publiquement en séance en mai 2016 « Mai 2016 Le projet dévoilé » où l’on voit le parc, intact. Ce document est publié sur
https://www.montigny78.fr/decouvrir-montigny/grands-projets/projet-du-forum-des-arts-charles-aznavour.htm
En 2016 la municipalité avait justifié son projet (avec parking limité à 20 places en sous-sol) par des places pour les voitures en dépose-minute devant l’équipement, par les possibilités d’accès en transport en commun (3 lignes de bus à proximité) et par la possibilité aussi de venir dans cet équipement communal à pied ou à vélo.
Vous affirmez maintenant qu’il faudrait construire ce parking supplémentaire pour « répondre à une contrainte réglementaire ». Pouvez-vous préciser la nature de cette contrainte ? Pourquoi l’évoquer seulement maintenant ? N’existait-elle pas en 2016 ? Pourquoi aurait-elle été ignorée jusqu’alors ?

En octobre 2018, le projet de parking supplémentaire a été décidé sans concertation. L’étude des besoins et des impacts, promise en 2016 par le maire M. Laugier, n’a jamais été rendue publique. Serait-il possible d’avoir connaissance de cette étude ? Quelles solutions alternatives avez-vous examinées ?

Des solutions alternatives existent pour préserver l’environnement ; il est encore temps.

Beaucoup de personnes se disent prêtes à se déplacer à vélo si des conditions de circulation et de stationnement adaptées et sécurisées leur sont offertes.
Malheureusement aucun aménagement cyclable n’a été réalisé dans l’avenue Kessel, malgré l’engagement figurant dans le schéma directeur cyclable 2009 de SQY, repris dans le Plan Local de Déplacement (PLD) de SQY en 2014 et malgré l’obligation inscrite dans la Loi (LAURE) qui aurait dû être respectée à l’occasion de la réfection de l’avenue Kessel en 2017. Favoriser les déplacements actifs pourrait être une solution pour éviter d’avoir à construire des places supplémentaires de stationnement voitures. L’avenue Kessel (à défaut des aménagements cyclables prévus) pourrait être déclarée en zone 30 pour sécuriser les déplacements à pied, à vélo.
Vous nous informez que les déplacements actifs ne sont pas oubliés avec 69 places vélos : 25 places sécurisées, situées en sous-sol et 44 sur le parvis du forum des Arts, avenue Kessel. Quelle difficulté technique empêcherait d’assurer l’ensemble du stationnement pour vélos au rez-de-chaussée (pour qu’il soit pratique et attractif) ? et pourquoi seulement 25 places sécurisées ?
Le Plan Local de l’Urbanisme (PLUi) de SQY stipule au paragraphe 12.1.7 :

Le stationnement des cycles non motorisés devra être assuré dans des espaces couverts, sécurisés et situés de préférence au rez-de-chaussée des constructions ou des annexes. En cas de difficulté technique à réaliser ces places en rez-de-chaussée, un travail sur l’accessibilité des stationnements devra être réalisé permettant de réaliser ces stationnements à un autre niveau du bâtiment sous réserve de présenter, dans une note explicative à joindre au permis de construire, les dispositifs techniques garantissant l’accessibilité aisée et pratique indispensable pour un usage quotidien des cycles.

Le projet du parking supplémentaire pour les voitures, tel que vous l’envisagez, est en contradiction avec les engagements des élus de SQY depuis de nombreuses années, engagements inscrits dans le PLD, dans le PLUi et dans le PCAET (Plan Climat Air Energie Territorial) pour réduire le bruit, la pollution et les émissions de gaz à effet de serre.

A proximité du forum des Arts, le parking devant l’immeuble d’habitation Alfred de Vigny, est actuellement en cours de réfection. Le stationnement n’y est plus possible depuis début septembre. Les 130 voitures qui s’y trouvaient habituellement sont garées ailleurs, principalement dans les parkings souterrains, sous-utilisés auparavant. Avec une meilleure occupation des parkings souterrains existants, cette expérience montre que l’on peut libérer des places existantes en surface, et donc que cela pourrait éviter de construire des places de parking supplémentaires.

Pendant la campagne électorale pour les élections municipales, vous affirmiez que les projets municipaux seraient évalués à l’aune des enjeux environnementaux. La pétition pour suspendre ce projet et examiner des solutions alternatives a recueilli plus de 730 signatures à ce jour (1). Cette pétition ne vous donne t-elle pas l’occasion de respecter votre engagement ?

Nous vous prions de bien vouloir engager un dialogue constructif avec toutes les personnes préoccupées par la préservation d’un cadre de vie agréable, d’un environnement le moins pollué possible, avec le souci de l’éveil et de la santé des enfants.

Veuillez recevoir, Monsieur le Maire, l’expression de nos respectueuses salutations.

AIMES  – Alternative IgnyMontaine Ecologique et Solidaire

Cet article a 2 commentaires

  1. Stop svp à toute cette pollution qui coûte à notre santé physique, notre santé mentale et qui est néfaste à notre environnement.
    Prenez-en conscience.
    Merci

  2. A minima vous vous devez respecter vos engagements !
    Et prendre soin de notre environnement, de notre santé
    Ce n’est pas parce que la campagne électorale est finie qu’il ne faut plus être à l’écoute des citoyens.

Laisser un commentaire

Fermer le menu