Élections municipales et intercommunales des 15 et 22 mars 2020

AIMES Montigny : un budget qui prend en compte l’enjeu climat et prépare l’avenir

Les grandes masses budgétaires de Montigny

Le budget annuel de fonctionnement : environ 50 M€ mais une marge réelle de manœuvre sur environ 10 à 12 M€ (gestion et fluides)

Le budget annuel d’investissement : 10 M€ de manière récurrente

En 2019 : un « bas de laine » accumulé d’année en année permet de financer des « grands projets » pour un montant de 14 M€ en plus du budget récurrent.

Il est légitime de se poser cette question : pourquoi n’avoir pas étalé les investissements dans un plan pluriannuel d’investissement pour la rénovation du patrimoine ? …Pourquoi ce budget hypertrophié en 2019 ?

Des ratios quelque peu « spéciaux »

Si on compare Montigny avec la moyenne nationale de sa strate, les constats suivants peuvent être faits :

  • Notre commune n’est pas endettée (ratios 5 et 11) -> c’est grâce à l’agglo (et à l’ex Ville Nouvelle) qui a porté quasiment tous les investissements (hors Coubertin et le pôle aquatique).
  • La commune investit peu (ratio 10) -> le patrimoine construit par l’agglo se dégrade.
  • En fonctionnement, nous sommes au-dessus du ratio moyen (ratio 1) -> la ville est très bien équipée et aucun effort d’optimisation du patrimoine n’a été fait ces dernières années.

⇒ les marges de manœuvre sont très importantes et beaucoup de villes nous les envient !

Nos lignes directrices pour une bonne gestion à Montigny

  • Mieux gérer sans augmentation des taux d’imposition = adapter le patrimoine aux besoins.
  • Ne pas continuer la politique de “grands projets mal dimensionnés” comme le forum des arts (dont le coût est passé de 11 à 18,5 M€) et le vélodrome (5 M€ de coût annuel pour SQY).
  • Se projeter dans le futur avec un plan pluriannuel d’investissement sur 20 ans (rénovation minimum de 5 M€ chaque année au lieu de 3,5 M€ actuellement) et une gestion patrimoniale rigoureuse et planifiée au lieu d’être opportuniste (actuellement la ville vend du patrimoine quand elle a besoin de liquidité).

Notre budget est guidé par l’impératif de préserver les ressources pour le bénéfice de toutes et tous, habitants d’aujourd’hui et de demain -> transition écologique

Notre programme a été analysé en s’inspirant des travaux « Intégration des enjeux climatiques dans les budgets municipaux » menés par Energy Cities (Association Européenne des villes en transition énergétique) et dont s’inspirent la ville de Paris et les métropoles de Lille, Lyon et Strasbourg.

Retrouvez toutes nos propositions :

Fermer le menu